I-  Avant de commencer.

 

      - Les règles de sécurité.

      - Le matériel nécessaire à l’opération.

 

 II- Les étapes à suivre :

 

      Etape 1 : La purge de l’huile.

      Étape 2 : le remplissage de l’huile.

      Etape 3 : la mise à niveau.

 

 III- D’autres gestes utiles.

 

 IV- Quelle huile pour la boite automatique ?

 

      - Caractéristiques

      - Spécificités.

 

 Comment savoir si l’huile de la boite est en bon état ou dégradée ?

 

 

        Comme expliqué dans l’article généraliste dédié à la vidange de la boite de vitesses  automatique, il est à rappeler que cette opération est délicate comparée à une vidange du moteur ou d’une boite de vitesses manuelle  par exemple et il est recommandé de passer par un professionnel maitrisant la procédure et disposant d’équipements spécifiques.

 

En plus du risque d’erreur, il faut savoir que la vidange sans matériel spécifique ne permet d’extraire qu’environ 50 à 70 % du liquide. La vidange sera donc partielle et ne videra pas l’huile du refroidisseur ni les saletés des tuyaux.

 

 La raison est qu’il s’agit ici de laisser couler l’huile usager par gravité contrairement à la méthode dite de « flushing » utilisée par les garages et qui consiste à injecter l’huile neuve et repousser l’ancienne en utilisant une machine spéciale.

 

Utiliser seulement la gravité fait qu’une partie du fluide reste coincée dans le refroidisseur et le convertisseur car on ne peut pas évidemment démonter tout le dispositif  ou faire tourner la voiture dans tout les sens pour essayer de faire sortir le reste de l’huile !

 

Néanmoins, Si vous êtes à l’aise avec la mécanique et pour faire des économies, vous souhaitez faire le travail vous-même, cela reste potentiellement possible mais non sans risque et pourra vous faire économiser une certaine somme d’argent. Jusqu’à 70 % de l’huile sera renouvelée, c’est mieux que rien !

 

         La procédure suivante est donnée à titre purement indicatif. L’auteur de cet article ne pourra  être tenu responsable en cas d’anomalie suite à son application sur votre véhicule.

 

 Il est à noter qu’il s’agit d’une procédure généraliste,  les étapes décrites ci-dessous peuvent légèrement différer d’une voiture à une autre.

 

Pour tout savoir sur la vidange de la boite de vitesses automatique. Cliquez ici.

 

I- Avant de commencer :

 

          - Les règles de sécurité :

 

  • Lire et appliquer scrupuleusement les consignes du manuel du constructeur ! Si vous n’avez plus ce manuel, en achetant les pièces sous forme de kit, vous  trouverez généralement dans l’emballage les instructions sous forme  de notice.

  • L’huile doit être coulée à chaud. Pour celà, pensez à rouler 10 à 15 minutes avant de commencer la vidange.

  • Ne jamais démarrer le moteur s’il n’y a plus d’huile dans la boite de vitesses pendant l’opération de vidange.

  • Ne remorquez pas la voiture. En cas de nécessité absolue, soyez attentif aux règles de sécurité applicable au remorquage de la voiture automatique. Pour les règles de remorquage de la voiture automatique, cliquez ici.

 

          - Le matériel nécessaire à l’opération :

 

  Soit un kit de vidange comprenant l’huile, les filtres, la crépine et les vis. Soit acheter  ces pièces individuellement.

 

Vous aurez besoin également de :

 

  • Une paire de gants en nylon.

  • Un chiffon.

  • Une sonde de température.

  • une boite à clés.

  • Pour éviter de mettre trop ou peu d’huile qui serait dommageable à la boite de vitesses, vous pouvez acheter aussi une pompe de remplissage ou une seringue.

  • Un seau ou un bidon pour mettre l'huile usée.

 

II- Les étapes à suivre :

 

            Etape 1 : La purge de l’huile :

 

  • Surélever avec précaution le véhicule et se mettre en sécurité avant de travailler sous le véhicule.

  • Oter le bouclier de protection la boite de vitesse.

  •  Desserrer délicatement le bouchon de vidange et laisser se vider l’huile usagée dans un récipient approprié.

  •  Desserrer les vis du carter de l’huile. Afin de ne pas endommager les éléments de la boite de vitesses, respectez l’ordre préconisé par le constructeur.

  •  Retirer le carter  avec son joint et sa crépine. bien veiller à le faire  horizontalement.

  •  Bien essuyer le carter sans oublier les aimants qui l’entourent.

  •  remplacer  le joint, la crépine et la bague d’étanchéité de  du bouchon de vidange.

  •  Remettre  le carter. Serrez les vis dans le bon ordre comme spécifié dans le manuel en utilisant une clé adaptée.

  • Dévisser le boitier se trouvant à gauche du carter et remplacer la cartouche externe et son joint.

 

           Étape 2 : le remplissage de l’huile :

 

Il s’agit là de l’étape la plus délicate.

 

Pour injecter l’huile neuve, l’idéal est d’utiliser une pompe de remplissage. Les seringues ont une capacité très limitée et obligent de répéter l’opération à plusieurs reprises avec un risque d’erreur sur la quantité à mettre.

 

           A ce stade, il faut faire particulièrement attention. Utiliser trop ou pas assez d'huile, ou mettre une huile à la mauvaise température, peut endommager la transmission. À présent, bouchez l'orifice de remplissage à l'aide de la nouvelle vis contenue dans le kit de changement d'huile. Il faut donc se conformer strictement à la quantité recommandé par le constructeur.

 

  • injecter l’huile neuve jusqu’à ce qu’elle déborde de l’orifice, puis retirer le tuyau et visser légèrement le bouchon de remplissage.

  • N’ajouter pas d’agents supplémentaires ou autres additifs, car ceux ci peuvent altérer la composition chimique de l’huile.

 

           Etape 3 : la mise à niveau :

 

  • Démarrer le véhicule. Le levier de vitesse doit être sur la position P.

  • Attendre quelques minutes et vérifier la température de l’huile à l’aide d’une sonde. Celle ci doit atteindre le degré indiqué par le constructeur ou sur l’étiquette du bidon (généralement 40° C) 

  • En laissant le moteur tourner,  dévisser  le bouchon de remplissage, laisser couler l’excédent d’huile jusqu’à remarquer un filet couler puis revisser bien le bouchon.

  • Mettre le levier de vitesses dans toutes les positions (P N R D ), et répéter l’opération 2 à 3 fois dans les deux sens.

  • Vérifier minutieusement l’absence de fuite sous la voiture.

  • Remettre le bouclier de protection de la boite de vitesses.

 

III- D’autres gestes utiles :

 

           - Inspecter l’huile usagée :

 

Avant d’éliminer l’huile usagée, il serait utile de procéder à une analyse de celle-ci : la présence de résidus sous forme de particules métalliques indique la possibilité  que la boite de vitesses soit endommagée. De même, sa nature donne une idée sur l’intensité à laquelle l’huile a été exposée : Outre la couleur et l’odeur, la présence de bulles indique une huile récente, alors que  des dépôts visqueux témoignent d’une absence  prolongée de vidange par l’ancien propriétaire en cas par exemple de véhicule d’occasion acheté.

 

Après l'analyse, éliminer l'huile conformément  à la réglementation en vigueur. Ne pas la jeter dans la nature.

 

 

          - Réinitialisation et re calibrage des embrayages :

 

En commençant à rouler juste après la vidange, en cas d’à-coups remarqués lors du passage des rapports,  une réinitialisation de la boite et un re-calibrage des embrayages peuvent s’avérer nécessaires, il s’agit de réglages de bases ou adaptatifs à effectuer soi-même en suivant les instructions du manuel ou chez un garage compétent.

 

IV- Quelle huile utiliser pour la boite de vitesses automatique :

 

Le rôle d’une huile pour la boite de vitesses automatique consiste à lubrifier les différents composants mécaniques de celle-ci (engrenages, roulements…) avec la quantité adéquate et au bon moment.  C’est une huile spécifique spécialement conçue pour adoucir les frottements entre les différentes pièces en métal et  résister aux changements continus de la température.

 

          - Caractéristiques :

 

Créée par  Général Motors et appelée ATF Dexron (Automatic Fluide Transmission), l’huile adaptée aux boites de vitesses automatiques est différente de celles des boites manuelles, sa fabrication suit constamment l’évolution des technologies des boites de vitesses, on trouve donc Dextron II, Dextron III …

 

Ses principales caractéristiques sont les suivantes :

 

  • Elle est plus fluide à froid.

  • Elle contient plus de détergents et d’additifs : anti moussage, anti usure…

  • Elle est  reconnaissable par sa couleur rougeâtre.

  • Son prix est aux alentours de 8 à 12€ le litre contre 5€ le litre pour l’huile pour la boite manuelle.

 

          - Spécificité :

 

Contrairement à l’huile de la boite manuelle, l’indice de viscosité n’est pas utilisé lors du choix d’une huile pour vidanger une boite automatique, mais c’est plutôt la norme Dexron selon l’âge de la voiture et donc de la boite qui l’équipe. Pour éviter toute erreur qui serait préjudiciable à votre transmission, Il faut se référer au manuel d’utilisation pour connaitre la norme recommandée pour votre voiture.

 

    Comment savoir si l’huile de la boite est en bon état ou dégradée ?

 

Si vous achetez une voiture automatique d’occasion, et vous ne savez pas si la boite de vitesses a été vidangée ou non, vous pouvez faire un petit prélèvement de l’huile  (ou demander à votre mécanicien de le faire). un simple contrôle visuel donne une information sur la qualité de celle-ci.

 

En effet, si l’huile est rouge voir légèrement brunâtre, cela veut dire qu’elle est en bon état, mais vous pouvez quand même si vous le souhaitez, faire une vidange pour « remettre le compteur à zéro » et allonger de manière significative la durée de vie de votre transmission.

 

En revanche, si le liquide est fortement brunâtre, dégage une forte odeur, et vous sentez la présence de particules, un remplacement de l’huile (vidange) est obligatoire. Voire même un diagnostic plus poussé pour connaitre le degré d’usure des disques.

 

A lire aussi :

 

 

 

VIDANGER  LA BOITE AUTOMATIQUE SOI- MÊME

SOMMAIRE

Le 10/02/2020. Mise à jour le 25/05/2020