• 34 Marques, 9000 modèles.
  • Achat comptant ou en leasing.
  • Reprise voiture occasion

 

VOITURE NEUVE JUSQU'A -42%

  • Avec ou sans apport.
  •  Choix parmi 17774 Véhicules

VOITURE D'OCCASION EN LEASING (LOA)

A Partir de 99€/mois

ASSURANCE AUTO JUSQU'A -33%

 

  • 320 € d'économies en moyenne* pour les mêmes garanties
  • Comparaison gratuite en moins de 5 minutes

VOITURE NEUVES

JUSQU'A -42%

 

  • 34 Marques, 9000 modèles.
  • Achat comptant ou en leasing.
  • Reprise voiture occasion

 

 

Edité le 30 décembre 2020

Tout savoir sur la boite DSG ! 

voiture hybride boite automatique

La boite de vitesse DSG ou DirektShaltGetriebe a déjà équipé environ 26 millions de véhicules depuis sa création en 2003.

 

Cette boite de vitesses automatique est le fleuron de la marque Volkswagen et comporte deux boites : la DSG6 et la DSG7.

 

Cet article va vous permettre de comprendre la différence entre ces deux boites, mais aussi ce qui fait la force et les faiblesses de la DSG.

 

Qu’est-ce que la DSG exactement ?

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les origines de la DSG

 

La boite de vitesses DSG est une boite de vitesses automatique. Le sigle est la réduction de DirektShaltGetriebe, pour les Germaniques ou Direct Shift Gearbox, pour les anglophones. Cela peut se traduire par les termes " transmission à passage direct" ou "boite de vitesses à passage directe".

 

C’est une boite de vitesses automatique à double embrayage, comportant deux essieux principaux. Dans son fonctionnement, l’un transmet pour les vitesses paires, et le second pour les impaires.

 

La boite DSG a été développée par Volkswagen sous la houlette de BorgWarner, un équipementier automobile de renom.

 

Une première boite DSG est apparue sur la Porsche 962 dans les années 80. Ensuite cette technologie a principalement été développée pour le sport automobile.

 

Enfin, la boite DSG est apparue sur les modèles grand public courant 2003, avec la Golf R32. C’est le début de l’ère DSG qui équipe en grande partie les modèles de la marque allemande.

 

Comment fonctionne-t-elle ?

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Son fonctionnement est assez simple. Pas besoin de rentrer dans des détails techniques pour comprendre comment la DSG s’occupe du passage de vitesses.

 

La présence du double embrayage permet à la boite automatique de préparer le rapport suivant avant même d’avoir besoin de le passer. En effet, le passage de vitesse passe toujours d’un axe à l’autre, car les embrayages se partagent les vitesses paires et impaires.

 

Alors, lorsque la vitesse doit être changée, l’embrayage de la vitesse qui va prendre la suite se couple doucement pendant que celui de la vitesse qui précède se déconnecte en délicatesse. Il existe un léger chevauchement entre les deux vitesses pour un passage tout en douceur.

 

La commutation se fait sans arrêt de l’entrainement du moteur. Ce passage en douceur permet, selon Volkswagen, une économie de carburant pouvant aller jusqu’à 20 % comparer à une boite de vitesse automatique classique comportant un convertisseur de couple hydraulique.

 

Si vous avez bien compris le fonctionnement, vous avez remarqué que son fonctionnement ressemble à une boite de vitesse manuelle dont les changements de vitesse sont automatiques. On parle aussi de boites de vitesses robotisées.

 

Quelle est la différence entre la DSG6 et la DSG7 ?

 

La première et grande différence est le nombre de vitesses. En effet, vous l’aurez peut-être compris, mais la DSG6 comporte 6 vitesses et donc la DSG7 en contient 7.

 

Mais ce n’est pas l’unique différence. En effet, elles sont différentes dans leur fonctionnement, car la DSG7 possède deux embrayages à plaque sèche alors que la DSG6 contient des embrayages avec des lamelles humides.

 

La DSG7 est un peu plus évoluée et propose même un arbre supplémentaire pour la marche arrière.

 

Est-ce que la DSG6 et la DSG7 sont fiables ?

 

C’est surement la question que vous vous posez. En effet, si vous avez l’intention de prendre un véhicule avec ces boites de vitesses, connaitre la fiabilité est important.

 

La DSG6 est toujours commercialisée aujourd’hui sous la norme DQ250, elle équipe de nombreux véhicules de la marque et des marques alliées comme Skoda, Seat ou d’anciennes Audi. Cette boite auto a subi quelques modifications pour évoluer avec les véhicules. Mais c’est une boite très fiable si elle est régulièrement entretenue.

 

La DSG7 supporte un peu moins de pression du couple et équipe donc plutôt les petits modèles. C’est une boite de vitesses moins fiable que la DSG6 très plébiscitée chez Volkswagen. En effet, de nombreux utilisateurs critiquent son comportement. Il peut parfois être important d’effectuer une reprogrammation de sa boite DSG7.

 

Pour lire l'article relatif à la fiabilité des boîtes automatiques, cliquez ici. 

Pour lire l'article relatif à la boite robotisée à double embrayage, cliquez ici

 

A lire aussi :

 

voiture hybride boite automatique