Afin de faciliter l’accès à  la conduite de la  voiture automatique, l’Etat a autorisé depuis le 1er janvier 2017 le passage et l’obtention d’un permis de conduire spécial boite automatique. De quoi s’agit-il ? Quelles sont les conditions pour l’obtenir ? Quel est son prix ? Toutes les explications dans cet article.

 

1- Qu’est ce que le permis B à embrayage Automatique (BEA) ?

 

       Baptisé BEA (Permis B à Embrayage Automatique), et portant  un code restrictif 78, il autorise la conduite des seuls  véhicules à transmission dépourvus de pédale d’embrayage (à boite robotisée, séquentielle et automatique).

 

Ainsi, peuvent le passer et l’obtenir, les candidats cherchant une certaine facilité et éprouvant des difficultés avec le passage des vitesses et l’usage de l’embrayage, mais aussi ceux souhaitant  gagner du temps et/ou cherchant à faire des économies.

 

L’apprentissage théorique de la conduite (le code) est resté bien sûr inchangé. En revanche, le nombre minimum d’heure de la conduite pratique est passé de 20 heures à 13 heures, ce qui permet normalement de réduire le cout du permis de conduire et gagner du temps.

 

         Le permis BEA peut être une solution intéressante pour  un candidat souhaitant passer le permis en conduite accompagnée, mais l’accompagnateur dispose d’une voiture automatique.

 

2- Quelles sont les conditions pour obtenir le permis boite automatique ?

 

         A l’image du permis de conduire classique, pour passer un permis BEA, le candidat doit avoir au minimum 18 ans.  Cependant, l’inscription peut être faite dès 16 ans ou 15 ans dans le cas de la conduite accompagnée ou supervisée.

 

Si le candidat a moins de 21 ans, et n’a jamais passé une autre catégorie de permis, il doit être titulaire de l’Attestation Scolaire de Sécurité Routière du niveau 2 (ASSR2) ou de l’attestation de sécurité Routière (ASR ).

 

Avant de faire la demande du permis BEA, le candidat présentant des problèmes de santé doit passer un contrôle médical devant un médecin agrée.

 

3- Comment s’inscrire ?

 

        Le candidat intéressé doit s’adresser à un établissement auto-école qui s’occupe des formalités d’inscription, il doit d’abord vérifier si cet établissement dispose d’une voiture automatique.

 

Une fois le choix de l’auto-école fait, l’établissement demande les documents suivants :

 

  • Une pièce d’identité

  • Un justificatif récent de domicile

  • Une photo d’identité

  • Le cas échéant, un avis médical.

 

Pour les candidats français de moins de 25 ans, un certificat  individuel de participation à la Journée Défense et Citoyenneté (JDC) ou un certificat d’exemption.

 

Pour les étrangers,  un document officiel justifiant la régularité de séjour ou la preuve de la présence en France depuis un minimum de 6 mois pour les étrangers exemptés du titre de séjour (feuille de salaire, facture EDF…).

 

Pour les mineurs, la demande doit être effectuée par une personne ayant l’autorité parentale.

 

Parallèlement, le candidat devra activer lui-même le compte crée en son nom auprès de l’ANTS (l’Agence Nationale des Titres Sécurisés).  Un mail d’activation est reçu par le candidat une fois l’inscription par l’auto-école effectuée.

 

4- A quel prix ?

 

         L’un des principaux avantages du Permis de conduire BEA est son prix. En effet, en dehors de la formation théorique qui est la même que celle du permis classique, la durée légale minimale de la formation pratique qui passe de 20 à 13 heures  permet de faire une économie d’environ 300 € (à titre indicatif : 900 € pour une formation classique, contre  600 € pour la formation au permis BEA).

 

Pour passer le cas échéant à un permis B classique, le candidat devra  passer une formation payante auprès d’une auto-école d’une durée de 7 heures au prix pratiqué par l’auto-école de son choix.

 

5- Le déroulement de l'examen :

 

Pub

 

 

     Les règles de déroulement des épreuves théoriques du permis  de conduire Automatique sont les mêmes que ceux du permis classique.

 

Le candidat au permis est dispensé du passage de l’examen théorique (le code) s’il est titulature d’une autre catégorie du permis depuis moins de 5 ans.

Seul le passage de l’épreuve pratique se déroule donc sur une voiture automatique.

 

En cas de réussite (le résultat n’est pas communiqué oralement par l’inspecteur mais consultable dans les 48 heures sur le site de la sécurité routière), et en attendant le permis définitif, le jeune conducteur reçoit un CEPC (Certificat  de réussite à l’Examen du Permis de Conduire). Celui-ci est téléchargeable et permettra bien évidemment de conduire un véhicule automatique dès le premier jour.

 

Ce document est valable 4 mois et en cas de contrôle par les forces de l’ordre, il pourra être présenté en version papier ou électronique sur un Smartphone accompagné d’une pièce d’identité.

 

6- Le permis BEA définitif :

 

      Une fois le permis décroché, bien évidemment,  le titulaire ne pourra conduire que des véhicules automatiques avec ou sans remorque. Son permis portera la mention « code 78 ». La conduite d’une voiture manuelle avec un tel permis est considérée comme une infraction passible d'une amende.

 

A noter que la plupart des auto-écoles s’occupent des démarches de la demande du permis de conduire à la place du candidat. Dans le cas contraire, la demande pourra être faite en ligne sur le site de l’ANTS.

 

Comme le permis B classique, la durée de validité du permis BEA est de 15 ans.

 

7- Et si on souhaite conduire une voiture manuelle ?

 

          Néanmoins, si le titulaire du permis BEA souhaite obtenir un permis B normal pour pouvoir conduire également une voiture manuelle, il est possible d’en faire la demande auprès d’une auto école, et passer une formation de 7 heures à l’issue de laquelle une attestation lui est remise.

 

Cette procédure n’est possible qu’après le découlement d’un délai de 3 mois à partir de l’obtention du permis BEA.

 

        Pour le passage à un permis B classique, aucun examen supplémentaire n’est prévu sauf pour les personnes ayant passé le permis BEA pour des raisons médicales. Pour ces derniers, une procédure dite de régularisation par un expert est obligatoire.

 

8- Quels véhicules peut-on conduire avec un permis BEA ?

 

Le permis de conduire BEA permet de conduire une voiture ou une camionnette équipée d’une boite de vitesses automatique, robotisée ou séquentielle dont le PTAC (Poid Total Autorisé en Charge ) ne dépasse pas 3500 kg.

 

 A l’instar du permis classique, le permis BEA permet de tracter :

 

  • Une remorque dont le PTAC ne dépassant pas 750 kg.

  • Une remorque dont le PTAC dépasse 750 kg si le total des PTAC de la voiture + la remorque ne dépasse est inférieure à 3500 kg.

 

        Attention, pour conduire un véhicule avec un attelage supérieur à ces valeurs, en plus du code 78 du permis BEA, une mention additionnelle « 96 » doit être apposée sur le permis de conduire. Pour l’obtenir, une formation de 7 heures est nécessaire auprès d’une auto-école.

 

En outre, le permis BEA permet de conduire un camping-car si le PTAC de celui-ci est inferieur à 3500 kg.

 

 

   

A lire aussi :

 

 

 

 

 

 

 

 

Le PERMIS BOITE de VITESSES AUTOMATIQUE.

SOMMAIRE:

1- Qu’est ce que le permis B à embrayage Automatique (BEA) ?

 

2- Quelles sont les conditions pour obtenir le permis boite automatique ?

 

3- Comment s’inscrire ?

 

4- Le prix du permis boite de vitesses automatique.

 

5- L’examen.

 

6- Le Permis BEA définitif.

 

7- Et si on souhaite conduire une voiture manuelle ?

 

8- Quels véhicules peut-on conduire avec un permis BEA ?

 

Edité le 12/04/2020. Dérniere mise à jour le 28/05/2020