VOITURE AUTOMATIQUE D'OCCASION EN LEASING

 

A partir de 99 € par mois.

-Avec ou sans apport.

- Choix parmi 17774 Véhicules

 

 

Voiture automatique à louer

 

- Location pas chère dans 125 pays

- Annulation gratuite.

- Paiement en 3 X sans frais.

 

 

Voiture automatique neuve Jusqu'à
- 44.5%

 

-34 Marques, 9000 modèles.

-Achat comptant ou en leasing.

-Reprise voiture occasion

 

 

Dans l'ensemble.

Classement par technologie.

           Les voitures automatiques sont elles moins performantes comparées à leurs homologues à boites manuelles ? Du point de vue général, la réponse semble négative, notamment pour les modèles récents. Cette affirmation doit être néanmoins nuancée en fonction des technologies présentes sur le marché. Les détails dans cet article.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dans l’ensemble :

 

        Certes, jusqu’à la fin des années 90, et début des années 2000, les transmissions manuelles étaient vraiment et sans aucun doute plus rapides que leurs homologues automatiques, même la vitesse de pointe d’une voiture avec boite automatique, tout type confondu, était inférieur de 10 km/h.

 

Aujourd’hui, grâce aux progrès et aux innovations des constructeurs automobile et leurs fournisseurs, les performances des boites automatiques sont devenues équivalentes  voir même, pour certaines technologies, supérieures que les boites manuelles.

 

En effet, si lors d’un essai d’une voiture à transmission manuelle et  une autre  avec  boite automatique, même du même constructeur et à puissance du moteur équivalente,  on peut rapidement remarquer que la dernière accélère nettement  plus fort au démarrage et a d’excellentes  reprises.  Car d’une part, la vitesse inférieure passe systématiquement dès que l'on écrase la pédale  d’accélérateur. Et d’autres part, et  surtout, car une voiture automatique est toujours forcément sur le bon rapport pour la bonne situation.

 

Que l’on soit donc conducteur novice ou expérimenté, on peut toujours exploiter les meilleures performances qu’une voiture avec boite automatique peut offrir.

 

En revanche, à l’instar de l’article traitant la fiabilité de la boite à vitesses automatique,  les différentes technologies de transmission automatique n’offrent pas le même niveau de performances. Celà est dû à la multitude de systèmes qui peuvent avoir des rendements assez différents, ressentis principalement à la conduite.

 

Le classement par technologie :

 

D’après une étude publiée par le site capcar.fr, voici un classement des boites automatiques de la plus performante à la moins performante :

 

1- La boite automatique à convertisseur :

 

   C’est la technologie la plus courante et qui équipe une grande partie des voitures automatiques. Sa réussite s’explique par les importantes améliorations qu’elle a subies depuis la fin des années 90 tant qu’au niveau mécanique qu’électronique.

 

En effet, elle est devenue aujourd’hui très rapide et très performante au même titre que les boites robotisée à double embrayage.  Son fonctionnement est de nos jours, assuré généralement par 7 à 9 rapports gérés par un système électronique intelligent, permettant un excellent agrément et une consommation de carburant équivalente  voire meilleure qu’une boite manuelle.

 

Dans certains modèles de voitures, le conducteur peut choisir le mode «Sport» qui donne un régime plus élevé lors de l’accélération. D’autres modèles offrent une aide au démarrage qui sélectionne automatiquement un rapport supérieur qui réduit l’énergie appliquée aux roues motrices et renforce l’adhérence en cas de chaussée glissante.

 

Parallèlement, certains modèles permettent une gestion manuelle de la transmission par impulsion. Le conducteur peut changer les rapports en manipulant le levier de sélection ou les commandes intégrées directement au volant (la boite hydraulique avec fonction séquentielle).

 

2- La boite robotisée à double embrayage :

 

   Cette catégorie de boites de vitesses inventée par Volkswagen en 2003 sous le nom de DSG composés de deux demis boites a fait ses preuves coté performances dès son apparition. Elle a équipé les voitures haut de gamme, bien qu’elle s’est vue démocratisée au fil des années.

 

Dans ce genre de boite, la présence de deux embrayages et deux demi-boites permet,  lors du changement de rapport, une excellente rapidité de changement de vitesse et une douceur optimale avec des à -coup extrêmement rares.

 

Les boites de vitesses robotisées à double embrayage sont donc ex-æquo de point de vue des performances avec les boites de vitesses à convertisseur. Elles sont néanmoins moins présentes sur le marché car historiquement dédiées aux véhicules haut de gamme et présentent un risque sensiblement élevé d’usure de l’embrayage et un coût d’entretien nettement supérieur comme expliqué dans l’article traitant la fiabilité.

 

Malgré son prix nettement plus cher, grâce à son rendement élevé et ses performances, elle connait un franc succès et de nos jours, la plupart des constructeurs proposent ce type de transmission, les plus connues sont : 

 

  • DSG de Volkswagen

  • S-Tronic d’Audi

  • EDC de Renault

  •  Powershift de Ford

  • 7G-DCT de Mercedes

  • TCT chez Alfa Romeo

  • DKT chez BMW

  • DCT Hyundai

 

3- la boite robotisée à simple embrayage :

 

    Une chose est sûre, ces boites de vitesses proches de celles mécaniques mais pilotées par un robot, ont été toujours efficaces chez les constructeurs des voitures de sport, à l’exemple de ferrari, elles ont tendance à disparaitre  et équipent aujourd’hui  les petites voitures accessibles (comme la Renault Twingo, Volkswagen Up, la Séat mii ou la Citigo de Skoda…).

 

Sur ces petites citadines  et selon les modèles, le passage des vitesses peut être lents ou avec des à-coups plus ou moins perceptibles.

 

A l’exception de la SMG développée par BMW qui est une boite 100%  robotisée et qui reste la plus fiable et la plus performante, la plupart des autres versions s’apparentent à des boites manuelles améliorées, leur performance et leur efficacité divisent les avis des conducteurs et des professionnels.

 

Grosso modo, on peut dire qu’elles constituent une offre garantissant de bonnes performances sur quelques voitures de prestige ou de compétition. Et à contrario, elles équipent une bonne partie des petites voitures grand public ou bas de gamme avec un rendement assez médiocre.

 

Les versions les plus connues sont :

 

  • l’ASG de Volkswagen,

  • MMT de Toyota,

  • BMP de PSA,

  • QuickShift de Renault …

 

4- la transmission CVT :

 

    Utilisée dans les scooters et mobylettes, cette boite est très différente des autres, son principe est simple : La vitesse varie de manière progressive, sans passage de rapports.

Elle a l’avantage d’être très agréable en ville où le moteur est moins sollicité et permet de ce fait, de faire des économies de carburant.

 

Néanmoins, sur autoroute par exemple, cette boite affecte par son fonctionnement une partie de la puissance du  moteur, et l’oblige à monter haut dans les tours dès que l’on effectue une bonne accélération ce qui donne lieu à un bruit relativement désagréable et une possible surconsommation.

 

En outre, le convertisseur de couple et la pompe à huile ont un rendement bien inferieur à celui d’une boite conventionnelle.

 

Pratique et offrant une conduite souple en ville, cette boite peut vite être sentie comme désagréable pour les amateurs de la conduite dynamique et sur les longs trajets.

 

Les versions les plus connues :

 

  • Multitronic chez Audi,

  • Xtronic chez Nissan

  • Autotronic chez Mercedes …

 

LES BOITES AUTOMATIQUES, MOINS PERFORMANTES ?

SOMMAIRE

3- La boite robotisée à simple embrayage.

1- La boite à convertisseur hydraulique.

2- La boite robotisée à double embrayage.

4- La CVT.

Le 10/02/2020. Mise à jour le 17/05/2020