A l’image de la boite de vitesse manuelle, Le principe de la boîte à vitesses robotisée à simple embrayage est une boîte mécanique à cinq ou six rapports et un embrayage à friction.

 

Cette technologie a depuis ses débuts, équipé les voitures de compétition. Aujourd’hui, elle existe dans diverses versions dont la référence est la SMG développée par BMW qui est une boite 100%  robotisée et qui reste la plus fiable et la plus performante. D’autres versions s’apparentent à des boites manuelles améliorées, leur fiabilité est sujette de discussion comme  l’ASG de Volkswagen, MMT de Toyota, BMP de PSA, QuickShift de Renault …

 

Bien qu'elle soit en réalité une boite mécanique perfectionnée, cette technologie  est en pratique, classée parmi les boites de vitesses automatiques car l’embrayage et le changement de rapport sont pilotés par des moteurs électriques ou pas-à-pas soumis à une gestion électronique et ne sont pas actionnés par le conducteur.

 

Ce dernier ne change donc pas les rapports, mais manifeste son intention de le faire soit uniquement en accélérant soit à l’aide du levier de sélection installé généralement au niveau du volant. Tout le processus est ensuite géré par un système automatique programmé. On parle donc d’une conduite automatique ou semi automatique (séquentielle).

 

Le mode semi automatique ou séquentiel est utilisé notamment par les amateurs de la sportivité. Elle permet d’améliorer les performances tout en gardant la possibilité de passer les vitesses pour ceux qui le souhaitent.

 

Côté prix, ces boites coûtent généralement moins cher que les boites de vitesses conventionnelles vu leur coût de production limité,  elles sont en voie de disparition et équipent le plus souvent des petites voitures.

 

Pour plus de détails et une comparaison des performances des différentes boites automatiques, cliquez ici et aussi sur la fiabilité, cliquez ici.

 

Voici comment fonctionne une boite à simple embrayage en vidéo :

 

 

LA BOITE ROBOTISEE à SIMPLE EMBRAYAGE

Edité le 04/04/2020.