Vous vous apprêtez à acheter une voiture automatique, ou vous souhaitez emprunter la voiture d’un ami ou de l'un  de vos proches, mais vous hésitez peut être car  vous n’avez jamais eu l’occasion de conduire ce genre de véhicule.

 

Et pourtant, une chose est sûre : il est à la fois facile et agréable de prendre en main la conduite d’un tel  véhicule. Il suffit de connaitre ses particularités et à condition d’être vigilent sur certains points.

 

I- La voiture automatique : les particularités de la conduite :

 

Un levier de vitesse avec des lettres (et parfois aussi des chiffres) :

 

La plupart des boites automatiques contiennent un seul ou plusieurs couloirs avec 4 positions P, N, R, D et parfois S ou W. Certains leviers contiennent aussi les chiffres 1 et 2 pour le passage de la première et la seconde manuellement si vous le souhaitez.

 

  • P : signifie Park en anglais, c’est la position parking qui assure l’immobilisation de la voiture en bloquant les roues.

 

  • N : Signifie Neutral , c’est l’équivalent du point mort pour les boites manuelles, les roues sont bloquées.

 

  • R : Reverse : c’est la position de la marche arrière.

 

  • D : Signifie Drive, c’est la position qui fait avancer le véhicule, dès qu’elle est sélectionnée, vous n’aurez plus besoin de changer les vitesses.

 

Dans certaines voitures, vous trouvez aussi :

 

  • S : C’est le mode Sport, les changements de vitesses sont plus brutaux et à régime élevé.

 

  • W : Winter : limite le risque de patinage en cas de verglas ou de neige.

 

  • 1 ou L : maintient une faible vitesse pour les manœuvres ou une forte montée.

 

  • 2 et 3 : limite la vitesse à la 2ème   en cas d’intempérie,  ou 3ème pour la conduite en ville.

 

Pas de pédale d’embrayage :

 

Dans une voiture automatique, la première caractéristique est l’absence de la pédale d’embrayage, c’est la boite qui gère le passage des vitesses, tout se passe automatiquement.

 

Vous allez vous servir d’un seul pied (le pied droit) pour utiliser le frein et l’accélérateur.

 

L’absence du frein moteur :

 

Dans une voiture automatique, lever le pied sur l’accélérateur ne remplit pratiquement  pas la fonction du frein moteur. Pour ralentir la voiture, il faut utiliser le frein principal.

 

II- La voiture automatique : Les règles de conduite :

 

Tout d’abord, voici les 3 règles d’or pour conduire une voiture automatique en toute sécurité :

 

1 - Seule le pied droit est utilisé pour les pédales, l’usage du pied gauche n’est pas recommandé car pourra prêter à confusion.

 

2- Soyez vigilent, une fois sur la position D, le véhicule avance dès que vous lâchez le frein.

 

3- Le passage d’un point à un autre sur le levier de vitesse (P N R D) se fait à l’arrêt du véhicule, pied sur la pédale du frein.

 

  • Mettre en marche le moteur :

 

Pour mettre en marche le moteur et passer une position de vitesse, le pied doit être maintenu sur la pédale du frein avant d’insérer la clef de contact ou appuyer sur le bouton pour démarrer le moteur.

 

Coté levier de vitesse, il doit être obligatoirement sur la position N ou P car  à l’image d’une voiture manuelle, il n’est pas possible de démarrer le moteur si une vitesse est engagée.

 

  •  Avancer/reculer :

 

Pour faire avancer le véhicule, il suffit de placer le levier sur la position D (Drive) et relâcher progressivement la pédale de frein, le véhicule commence à avancer.

 

A partir de là, du coté du conducteur, augmenter ou baisser la vitesse de la voiture se fait uniquement par les 2 pédales (accélérateur et frein).

 

Pour reculer, enclencher la marche arrière se fait en plaçant le levier sur la position R (Reverse) et pied sur le frein. Avant de le faire, le véhicule doit être d’abord à l’arrêt complet.

 

  • Arrêter la voiture :

 

Pour arrêter la voiture, il suffit de relâcher l’accélérateur et appuyer progressivement sur la pédale du frein.

 

Avant de descendre de la voiture, placez le levier en position P (Park) afin de bloquer les roues et actionnez le frein à main.

 

          Bien qu’elle bloque les roues, la position P n’est pas un frein à main. Ne pas activer le frein à main fait que la voiture repose uniquement sur la boite de vitesse surtout en pente, provoquant un jeu et conduisant avec le temps à une panne.

 

III- LES SITUATIONS PARTICULIERES :

 

  • Au feu rouge, on se met en N ou on reste en D ?

 

     Feu rouge, arrêts de courte durée, embouteillage … doit-t-on rester en D ou passer en mode neutre N (point mort) ?

 

 A en croire les forums et autres discussions, rester en D lors des arrêts de courte durée conduit à une usure prématurée de la boite de vitesse automatique.

 

Or, c’est complètement faux car tout simplement, la boite à vitesse notamment la plus répandue, possède un convertisseur de couple remplissant la fonction de l’embrayage.

 

A l’inverse, le coupleur peut s’user  si on a tendance à passer trop fréquemment de la position N à D et inversement.

 

         Dans certains cas, en étant en D, la voiture a tendance d’avancer énergiquement. Cela arrive lorsque la boite est en mauvais état ou le moteur est mal réglé. Dans ce cas, Il est donc recommandé de passer en N au feu rouge ou en arrêt de courte durée en général, afin de garder le véhicule sous « contrôle total ». Et bien sûr, aller rapidement voir un spécialiste pour éviter une aggravation de l’état de la transmission.

 

  • La voiture automatique et le démarrage en côte :

 

  Le démarrage en côte n’est plus le cauchemar des débutants avec les boîtes automatiques…

 

Pour les novices, avec les voitures automatiques, le démarrage en côte n’est plus une source de stress, la voiture ne peut pas caler ou reculer sauf en cas d’un mauvais réglage du moteur.

 

En revanche, Si la fréquence des démarrages en côte est élevée (quotidien, car vous stationnez en pente à coté de votre domicile ou de votre travail par exemple), cela pourra faire souffrir votre boite de vitesse et votre convertisseur voire provoquer une panne à long terme.

 

Pour éviter le désagrément possible, voici 3 conseils :

 

  • Une accélération vigoureuse au démarrage  (15 à 20%) permet de maintenir la vitesse en première plus longtemps et donc  faire « coller » le convertisseur le plus rapidement possible.

  • Au cas ou vous préférez un démarrage plus « doux », optez donc pour le mode manuel ou mettez le levier sur la position L ou 1 (si vous avez cette option), afin de garder plus longtemps la première et passer ensuite en seconde une fois la voiture lancée.

Et comme vu précédemment, La position P ne sert pas de frein à main bien qu’elle bloque les roues. En pente,  activer le frein à main est obligatoire pour éviter les mauvaises surprises et aussi les risques de pannes : Le poids de la voiture repose uniquement sur la boite de vitesses si le frein à main n’est pas serré.

 

Comment conduire une voiture automatique en vidéo :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

   

A lire aussi :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

CONDUIRE une VOITURE AUTOMATIQUE

SOMMAIRE:

I- Les particularités d’une voiture avec BOITE AUTOMATIQUE.

 

II- La conduite.

 

III- LES SITUATIONS PARTICULIERES.

 

- Comment conduire une voiture automatique ? (ViDEO) -

 

Edité le 12/04/2020. Dérniere mise à jour le 29/05/2020